Pages

samedi 13 décembre 2008

El mehrèz ( le pilon)

Je vous parle aujourd'hui d'un ustensile de cuisine passé de mode, relégué aux oubliettes, il s'agit du"mehrez" , pilon et mortier , qui , jadis , trônait dans toutes les cuisines tunisiennes... Indispensable pour moudre, piller,broyer ,réduire en pâte,les jeunes filles l'avaient dans leur trousseau de mariage, et dans les familles aisées , il y avait plus d'un "mehrèz"dans une cuisine.
Il ne se passait pas un jour où l'on ne pillait un aliment , et la patience des nos aïeules force l'admiration; que de mets délicats , de pâtisseries et de bonnes choses ont nécessité des heures de trituration!!Moudre ou piller était une corvée, et les mamans y envoyaient leurs petites filles sous prétexte qu'apprendre à cuisiner commence d'abord par apprendre à bien piller les aliments!! Utiliser le mortier est une tâche assez fatiguante, surtout pour les aliments durs comme les fruits secs ,le café ou le riz. L'ustensile en lui même est assez lourd à porter et les coups répétitifs monocordes sont lassants , c'est pourquoi il s'est vu remplacé par les robots ménagers électriques..


2 commentaires:

crimetcondiment a dit…

J'adore ta façon de conter les choses, c'est si vrai! Et puis cette corvée dont on accablait les apprenties-cuisinières, trop drôle...Mais je ne suis pas trop d'accord pour la fin. J'ai un robot mais pas de mehress (j'habite à l'étage, pas trop évident...) mais ça ne le remplace pas en tout, par ex; la slata méchouia est horrible au robot...

soarabesque a dit…

moi j'habite a l'étage, mais je m'en fous, j'utilise mon mehres quand même! je ne pourrais pas m'en passer, surtout pour l'ail...