Pages

mardi 30 décembre 2008

Couscous de Ras -el-am..avec un peu de retard et beaucoup d'amertume!

Je reviens avec un billet consacré au couscous de Ras el am, la fête de l'hégire que la communauté musulmane a célébré hier... C'est une fête religieuse qui s'accompagne chez les tunisiens par un déluge de plats préparés et consommés sur trois jours ..On commence par " sceller" l'année écoulée par un couscous blanc à l'épaule d'agneau confite et aux andouillettes pour que l'année soit blanche, ensuite la mloukhya pour que la nouvelle année soit verte(fertile), puis un plat jéri, comprenez liquide pour que l'année s'écoule bien et enfin un plat sucré (gâteau ou pâtisserie ) pour que l'année soit douce...
Notons que cette année , cette fête a été entachée de tristesse de colère et d'amerture à cause de ce qui se passe à Gaza ...
Couscous à la viande séchée , aux andouillettes et aux fèves:
1 épaule d'agneau séchée
1 kilo de fèves séchées
1.5 de semoule fine de couscous
4 ou 5 andouillettes confites
huile d'olive
( remplacée par l'huile de cuisson des andouillettes)
sel et poivre
Préparer à l'avance une épaule d'agneau: laver la viande , y pratiquer des incisions tout au long , enduire de gros sel, d'ail écrasé et de menthe et laisser mariner toute une nuit. Le lendemain, égoutter puis assaisonner généreusement d'harissa , de tabil, et d'huile d'olive, laisser reposer quelques heures puis tendre sue un fil et laisser sécher dans un endroit abrité et bien aéré pendant quelques jours .Conserver dans un linge propre jusqu'à la veille de ras el am.
Préparer des andouillettes comme indiqué ici.
La veille , trier les fèves séchées avec soin, les laver sans décortiquer, les mettre à tremper dans de l'eau fraîche. Quelques heures à l'avance , tremper l'épaule dans de l'eau , rincer et renouveler l'eau une ou deux fois. Chauffer l'huile au fond du couscoussier, ajouter les fèves, la viande, les andouillettes, couvrir d'eau, amener à ébullition et laisser cuire jusqu'à la parfaite tendreté des fèves et de la viande .Rectifier le sel et arroser la semoule de couscous cuite à la vapeur de ce jus. Présenter dans un plat de service avec la viande , les andouillettes coupées en deux et les fèves tout autour.
N.B: ce couscous de fête ne contient ni oignons (qui sentent mauvais), ni pois chiches ( dont le nom en dialecte tunisien "homs" signifie" être profondément attristé"

6 commentaires:

Géranium a dit…

Ton couscous a l'air savoureux, moi je ne l'ai pas fait cette année pour des raisons un peu particulières.
Bonne et heureuses fêtes ma chère: Ras el 3am el 3arbi et Ras el 3am essouri. Santé, bonheur et prospérité à toi et à toute la famille. Gros bisous

Lamia a dit…

Bonne annee
Je ne mange pas de mouton ,jaime pas trop (sauf grille ) ,en plus la ouje suis impossible de cuisiner ce genre de plat .
Comme je suis seule et que mon mari est americain ,ce genre de plat nest pas pratique pour moi .
mais je vais minspirerde to nblog pour un repas que je fais dimanche et les convives sont syriens .

kaouther a dit…

merci pour ton partage delicieux et instructif ma chere.
je profite de mon passage pour te presenter mes meilleurs voeux de sante', tranquilite' et juissance a toi et a tous ceux que tu cheris!
quant a Nas ghaza! que dire!!!!!!!
lihoum rabi !!!!!!

fifidesayada a dit…

bonne année a vous aussi 1430 et 2009 moi j'ai fais de la mloukhya pour le nouvelle an musulman
et un gigot pour le nouvel an français
je vous tires mon chapeau d'avoir la patience encore cet année de nous montrer encore des plats différents a chaques posts moi mes preferés se sont les posts sucrées.
dans quelle region etes vous en tunisie ?

nounou a dit…

Bonne annee 2009 ,meilleurs voeux.je viens de decouvrir ton blog ,ilest super.
Bisous

salma82 a dit…

hummmmmmmm, j'adore le couscous

la tienne vraiment donne envie

tbarkalah 3lik